A l'occasion de la sortie de Adieu à l'Eglise, que j'ai écrit avec Claire Taillandier, je signale, après le récit de mon départ de l'Eglise (par Claire Taillandier), un article "sociohistoire d'un départ" qui essaie de le théoriser.

Les méthodes d'analyse d'enquêtes, avec une préface de Pierre Mercklé, est disponible dans la Bibliothèque idéale des sciences sociales sur le portail OpenEdition. Il est non seulement lisible en texte intégral à l'écran mais peut être acquis en version livre imprimé.


Procédure d'installation de la version actuelle 5.4 de TrideuxOri : InstallTrideuxOri54

Evolution des décès du Covid-19 en France
à partir du 13 mars 2020

échelle logarithmique

Sources France Gouvernement info Covid-19
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)


13 mars 2021- évolution sur un an : la nouveauté de la situation est la progression de la vaccination. L'évolution récente des primo-vaccinés montre un changement de rythme depuis le début du mois de mars :

Cumul des primo-vaccinés (28 février 2021) : comme on peut le voir sur le graphique, la courbe des primo-vaccinés semble avoir une croissance rapide au début puis se ralentir. Il s'agit d'un effet de la représentation logarithmique sur une progression régulière d'environ 54 000 injections par jour qui est représentée par une droite sur un graphique ordinaire et dont on peut faire un ajustement linéaire:

il faudra encore 184 jours pour arriver à vacciner 10 millions de personnes, c'est à dire vers le début du mois de juillet (si la cadence est la même). On notera que sur le graphique des indicateurs du covid, pour pouvoir situer dans le graphique l’évolution des vaccinés, on travaille en milliers d’unité. Les 10 millions seront donc obtenus quand la courbe des primo-vaccinés atteindra la valeur 10 000 sur le le graphique.

29 janvier 2021 : on indique en noir le cumul des vaccinés. Attention : pour pouvoir comparer plus facilement les effets de la vaccination, les chiffres sont divisés par mille. Par exemple, le 23 janvier, le million de vaccinés est atteint ce qui correspond au croisement avec l'échelle des 1000 sur l'axe des abcisses. L'effet sur le covid est attendu quand les valeurs seront sur le graphique entre 1 000 et 10 000 (ce qui correspondra au nombre de vaccinés compris entre 10 millions et 100 millions). Par contre l'augmentation journalière sera donnée avec les chiffres réels.

21 décembre : les variations quotidiennes des testés positifs, très marquées par une diminution de début de semaine, sont ajoutées sur le graphique principal.

27 novembre : j'ai ajouté la moyenne mobile (sur 7 jours) du nombre de cas testés positifs par jour. Si depuis la fin du mois de mai, cet indicateur semblait être lié uniquement à une volonté de tester de façon massive, sa baisse depuis le 6 novembre montre qu'il possède cependant une valeur prédictive.
Depuis l'intervention présidentielle du 24 novembre, l'exigence sanitaire pour que le déconfinement puisse se faire le 15 décembre est que cet indicateur descende sous la barre des 5000 cas par jours, soit à peu près au niveau du maximum des réanimations de la 2e vague (en bleu).

Billet du Blog Quanti issu de ma présentation sur le choix d'une bonne représentation graphique des données du Covid au séminaire Quantitativisme réflexif (ENS Paris Saclay) du 13 nov 2020.

 

 

Situation : professeur émérite de sociologie au Laboratoire Printemps de l'université de Versailles St-Quentin en Yvelines

Activités de recherche dans le domaine de la méthodologie sociologique : j'ai développé depuis 20 ans un certain nombre de techniques spécifiques à l'analyse des données sociologiques : la visualisation graphique des tableaux croisés, le PEM Pourcentage de l'Ecart Maximum, indice de liaison pour une case d'un tableau croisé, ou pour un tableau dans son ensemble, l'utilisation des composantes principales sur des écarts à l'indépendance, l'analyse tabulaire à titre de complément de la régression logistique.
Mes projets actuels portent sur l'amélioration du logiciel Trideux qui permet de mettre en oeuvre ces méthodes.

Activités de recherche dans le domaine de la culture : je travaille actuellement sur la question de l'enseignement du latin. En effet, on n'a jamais autant initié d'élèves au latin qu'aujourd'hui car du fait de la généralisation de la scolarité, environ un quart de la classe d'âge subit une initiation. J'ai donc repris l'étude des motivations de cet enseignement depuis les humanistes jusqu'à aujourd'hui en tentant d'en faire une étude socio-historique.
Une première version des résultats obtenus est maintenant en ligne sur le site des Classiques des sciences sociales de l'université du Québec (Collection « Les sciences sociales contemporaines ») sous le titre : L'enseignement du latin en France. Une socio-histoire. Pour pouvoir discuter de cette question avec les enseignants de latin, j'ai ouvert un blog à l'adresse :
http://enseignement-latin.hypotheses.org/